Robe rosa fleurie

Au départ, j’avais acheté ce tissu un brin rétro pour me coudre une robe un brin rétro elle aussi, la Betty Dress de chez Sew over it. Je ne l’ai pas faite tout de suite parce que je ne m’en sentais pas réellement capable. Puis j’ai fait une chemise Rosa et j’en suis arrivée à une constatation très simple : je porterai beaucoup plus une robe chemise qu’une robe un peu festive. Evidemment, je me ferai un jour une Betty car j’adore cette robe, mais je vais attendre une occasion.

Je me suis donc décidée pour une robe Rosa. Comme la chemise me tombait plutôt pas mal, je suis partie sur la taille 4 mais j’ai quand même gradé au niveau des hanches vers une taille 3, pour ôter un peu d’ampleur dont mes hanches n’ont vraiment pas besoin, mais que sur les coutures côtés. Au final, j’ai donc dû enlever 1/2 taille. J’ai aussi ôté directement 3 cm – à l’endroit indiqué sur la jupe – lorsque j’ai copié le patron.

Je ne me suis pas trop embêtée avec les raccords de tissu car ce motif est assez tolérant à ce niveau là. Comme pour la chemise, la principale difficulté a été le montage du pied de col sur l’encolure, plus quelques étourderies. Par exemple, j’avais oublié de retracer ma bande de boutonnage, ai coupé la bande de la chemise et me suis aperçue – oh, c’est bizarre dis-donc – qu’elle était trop courte. Ou encore avec ma bande de boutonnage, j’ai oublié d’essayer de passer un bouton dans ma première boutonnière, ai tout brodé avant de m’apercevoir qu’elles étaient trop petites pour mes boutons pas rond !

Comme c’est supposé être une robe d’été, j’ai choisi de mettre les manches mais de les faire courtes. Pour la longueur je me suis basée sur les manches d’une robe chemise du commerce que j’ai depuis quelques années. La finition est un ourlet double.

J’ai aussi ajouté des poches dans les coutures de côté, piquées sur le patron de la jupe Chardon. Comme en repassant mes coutures j’ai rabattu vers l’arrière, comme le dit le patron, mes poches on tendance à se balader derrière. J’aurais dû, du fait des poches, repasser la couture vers l’avant. J’arrive à tricher au repassage mais c’est un gros « peut mieux faire ».

Enfin, j’ai recoupé 4 cm en bas de la robe avant de faire l’ourlet, au final j’ai donc ôté 7 cm pour qu’elle m’arrive au-dessus du genou.

A l’essayage, je dois bien dire que je n’étais qu’à moitié convaincue. La robe, je la trouvais superbe accrochée sur son cintre et pas terrible sur moi. Ce n’est pas une question de morphologie, c’est typiquement le genre de coupe qui me va, non c’est le motif que je trouve un peu trop « mémèrisant, ma Chérie ». Je la montre à Mister Nomé qui est d’accord avec moi, nous réfléchissons à un moyen de l’accessoiriser pour casser un peu l’effet frise fleurie.

sans ceinture, pour vous montrer

Nous avons songé à la ceinture. Sur les hanches, bien sûr, pas à la taille qu’il vaut mieux ne pas marquer chez moi. J’ai donc récupéré mes première bandes de boutonnage – comme quoi, ce devait être le destin – et j’ai réalisé 5 passants pour pouvoir y glisser ma ceinture qui, effectivement, casse un peu le tout et accessoirise bien la robe.

avec ceinture

Au final, j’en suis assez contente même si je ne suis pas certaine d’assumer totalement le look rétro à fleurs, pour l’été prochain j’en ferai probablement une plus sobre.

Patron : rosa shirt dress de chez Tilly and the buttons
Tissu : coton imprimé de chez Craftine
Taille : 4 gradé vers un 3 sur les coutures de côté au niveau des hanches
Modifications : raccourcie de 7cm, manches courtes, ajout de poches dans les coutures côté, ajout de passants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *