Jupe chardon – ma première jupe

Ce n’était pas forcément une évidence, ce patron. Je ne porte pas beaucoup de jupes. D’abord parce que je fais un boulot qui m’amène régulièrement à me retrouver en hauteur et que je n’aime pas montrer ma culotte. Ensuite parce que j’ai plutôt tendance à mettre des robes. Je les trouve généralement plus confortables – bidou s’exprime comme il veut sous la robe. Et il y a cette fameuse  morphologie.

chardon-p

En même temps, je ne m’y retrouve pas trop, moi, dans cette histoire de morphologie. J’ai les épaules à peu près aussi larges que le bas, le même tour de poitrine que de hanches et une taille, quoique pas très marquée. Puisque les « H » sont supposées filiformes, on va dire « sablier ». Bon sablier qui coule vite – ben oui si c’est plus large au niveau de la taille ça coule plus vite, logique, non ? Sauf que j’ai un petit bidou. Et que je suis… Compacte, comme dit gentiment Mister Nomé. Au fameux 90-60-90 des mannequins, j’oppose un fabuleux 90-74-90 mais avec une longueur de jambes de 90 aussi, parce que j’aime bien quand tout mesure pareil !

Bref je ne sais jamais si je dois marquer ma taille ou non : il y a des vêtements qui marquent la taille qui me vont et d’autres pas du tout, je préfère les robes aux jupes parce qu’elles sont d’un seul morceau et ont donc tendance à me grandir. J’évite les hauts trop longs qui me tassent les jambes mais je redoute de montrer bidou – il n’y a que Mister Nomé qui a le droit de le voir. Et encore mieux je dois porter des vestes courtes pour avoir l’air plus grande mais je ne dois pas en porter car bidou…

Mais j’ai vu de jolies versions de cette jupe sur la toile, le modèle B de présentation me plaisait bien avec le passepoil – ma fixette du moment – et je me suis dit que la taille haute ne me tasserait pas et que les plis cacheraient ce qu’il y a à cacher. Et elle était annoncée niveau 2, aussi, critère important !

jupe-33

Je partais sur un denim mais j’ai vu une jolie gabardine grise quand je suis allée acheter mon jersey pour mon premier plantain, et je voyais bien ma jupe là-dedans. J’avais vu plusieurs chardons en gabardine, donc ça ne m’a pas paru hyper farfelu. Au final, je pense que le passepoil alourdit un peu le tombé déjà raide, ça serait probablement mieux passé sans, mais je la trouve jolie comme ça.

Mais reprenons au début. Comme je n’étais pas sûre de mon coup, j’ai fait une version d’essai dans de vieux draps – tellement usés qu’ils n’avaient pas la même épaisseur selon les morceaux ! Pour le tombé, c’était totalement non instructif, par contre ça m’a permis de m’assurer que je coupais la bonne taille – un 40 – et de décider de raccourcir de 4,5 cm pour la version définitive.

J’ai donc coupé un 40 que j’ai gradé pour réduire sur les hanches. A vrai dire je me suis posé la question de savoir si je devais le faire, compte tenu de la forme de la jupe. Mamie m’a dit que oui, j’ai lu sur le blog de Deer and Doe que non mais seulement après avoir coupé…Et oui, je fais confiance à Mamie ! Si j’en refais une, j’essaierai peut-être de la faire telle-quelle, pour voir la différence.

jupe-1
Je ne l’ai repassée qu’après la séance photo 1, pour la seconde. Du coup, comme on a oublié de refaire les photos des détails, sur celle-ci, elle n’est pas repassée et j’avais eu le malheur de… M’asseoir dessus juste avant !

J’ai choisi de prendre un tissu de chez Frou-Frou pour les poches – et le biais assorti. Le biais dans lequel j’ai fait mon passepoil est de la même marque. La plus grosse difficulté pour moi a été de faire coïncider mes repère pour piquer les plis. J’avais beau m’appliquer, mettre 12 épingles, une fois piqué, ça ne tombait pas en face ! Je ne sais pas si c’est la gabardine qui glisse ou moi qui ne suis pas douée… J’ai fini par bâtir avant de piquer et tout s’est bien déroulé – vous aurez compris que je me suis arrachée les cheveux au premier pli et ensuite j’ai bâti…

Mon autre grand drame, ça a été au moment de coudre la partie basse de la jupe. Je pense que j’ai dû faire une erreur au moment de raccourcir le patron à l’endroit indiqué, ou alors j’aurais dû retracer la pièce du bas en conséquence, en tous cas, le bas de la pièce du haut était moins large que le haut de la pièce du bas ! Sur mon essai non raccourci, je n’avais eu aucun souci. J’ai bidouillé de manière à faire correspondre les coutures, je n’ai pas l’impression d’avoir trop déformé l’ensemble.

jupe-2La fermeture éclair ne m’a pas posé de souci particulier. J’ai l’habitude d’en coudre sur les sacs et porte-monnaies, même si je n’en avais jamais posé de cette manière. J’imagine que j’aurais pu faire encore mieux et moins visible mais je suis assez contente de mon coup !

jupe-4Bon, eh, pour une première, je m’en sors pas si mal !

Patron : jupe chardon de chez Deer and Doe version B
Tissus : gabardine de chez Mondial Tissus, Biais et fat quarter Frou-Frou
Taille : 40 qui rétrécit en 36 sur les hanches et raccourci de 4,5 cm – compacte, on a dit !

Et je porte un pull de chez Phildar qui a déjà quelques années, modifié pour les manches – je n’ai pas fait de côtes j’aimais surtout le décolleté dos. Pour la longueur, c’est juste moi qui ai tricoté un peu serré, mais du coup ça va bien avec ma nouvelle jupe !

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *