Robe Françoise

J’aurais dû vous montrer cette robe beaucoup plus tôt, puisque je l’ai cousue pour le réveillon du nouvel an, mais la météo tendance déluge a quelque peu retardé la prise de photos en extérieur, faite sur la terrasse entre deux averses…

Vous me pardonnerez le manque de repassage, je la portais en mode « guettons la météo », nous sommes sortis en express, 15 minutes après il pleuvait… Je sais, le rayon de soleil sur ma figure n’illustre pas bien mon propos.

Le tissu provient de ma Craftine box du mois d’octobre que je vous laisse consulter sur leur blog car j’ai oublié de la prendre en photo. Je n’avais pas vraiment besoin d’une veste, ayant cousu la Lupin pour la demi-saison et le Magnésium pour l’hiver. Et puis, je ne vais quand même pas faire ce que l’on me propose, et puis quoi encore, ce serait trop simple ! Je lorgnais depuis un moment sur la robe Françoise de chez Tilly and the buttons, qui me plaît pour son côté délicieusement 60’s. Je me suis dit que le tissu un peu épais irait bien avec la coupe assez simple malgré ses nombreuses pinces. Comme conseillé, j’ai tout de même pris un tissu moins épais dans mes chutes pour la parementure, afin d’éviter les surépaisseurs inutiles.

Pour la taille, j’ai gradé d’une taille 4 à la poitrine vers une taille 3 aux hanches, ce qui m’a forcée à bidouiller les pinces de devant. Comme la coupe est un peu évasée j’hésitais un peu à la faire mais au final je crois que si je ne l’avais pas fait, j’aurais flotté dedans.

La couture s’est bien passée, j’ai passé l’étape de la fermeture invisible sans trop de soucis malgré le manque de pied presseur spécial fermeture invisible à ma disposition. J’ai utilisé un pied classique à fermeture éclair, ai fait une première couture de bâti assez proche puis une seconde à ras, ça a très bien marché et je suis fière de mon coup !

Tout n’a pas été rose pour autant. C’était ma première robe ajustée et je m’attendais à avoir des retouches à faire, comme décaler les pinces, par exemple, ce qui est assez classique. Quelle n’a pas été ma surprise quand j’ai constaté à l’essayage que les pinces tombaient parfaitement bien mais que dans le dos, c’était la catastrophe ! L’encolure était beaucoup trop large.

J’avoue que j’ai été un peu déstabilisée car ce problème est rarement mentionné dans les ajustements classiques que l’on trouve dans les sewalongs des marques de patrons – j’ai trouvé plus tard que Tilly y faisait allusion, dans une rubrique un peu cachée, avec d’autres ajustements moins courants… Ouf ! je suis normale. Je me suis vite aperçue que si je pinçais l’encolure au niveau de la fermeture, le devant se plaçait parfaitement. Mais il me semblait compliqué de découdre à cet endroit, d’autant plus que le milieu dos et le bas de la robe de tombait bien.

J’ai songé, en testant avec des épingles, à jouer sur les pinces du dos mais à par m’engoncer, cela ne changeait pas grand chose. Puis j’ai eu ma révélation : en jouant sur les empiècements d’épaules, je pouvais réduire la taille de l’encolure dos.

Vous pouvez voir sur la photo ci-dessus que même si c’est en construction, c’est déjà beaucoup mieux ! En pratique, j’ai créé des mini pinces par-dessus mes coutures pour qu’à la fin on ne voie qu’une seule couture d’empiècement, comme prévu. Pour ce faire j’ai décousu la parementure, fait ma pince, recousu ma parementure et ôté le surplus puisqu’elle était logiquement devenue trop grande. J’ai retiré 3cm de chaque côté niveau empiècement, la pince rejoint la couture d’origine au niveau de l’emmanchure. Pour les prochaines versions, je modifierai directement cette pièce sur le patron.

Finalement, comme je vous l’ai dit, cet ajustement est mentionné sur le site de la marque et j’ai fait ce qui est recommandé. Je suis plutôt contente de moi d’avoir eu l’idée seule !

Enfin, mais c’est un classique, j’ai raccourci la robe en coupant 4cm en bas.

Je suis plutôt contente du résultat, même si cette version sans manche me fait une carrure assez imposante, surtout de dos. Mais c’était prévisible avec une coupe raglan comme celle-ci et ma morphologie. Il me manque quand même des poches pour être parfaitement à l’aise, j’en ajouterai peut-être si je refais une version plus estivale. Ce qui m’a bloqué sur celle-ci, c’était l’épaisseur du tissu qui n’avait pas besoin d’une surépaisseur de poches plaquées ou prises dans la couture. De plus, pour les coutures côtés, j’avais déjà assez peur d’avoir fait une bêtise avec mes pinces en diagonale…

Je n’avais pas d’idée pour la traditionnelle pose « bizarre ». Mister Nomé m’a dit « fais ça », j’ai fait ça…

Patron : robe Françoise de Tilly and the Buttons
Tissus : craftine Box
Taille : 4 à la poitrine et la taille gradée en 3 aux hanches
Modifications : -3 cm aux empiècements dos au niveau de l’encolure, -4cm à l’ourlet du bas

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *