La folie des chaussettes

Les chaussettes faites main, c’est génial ! Outre le fait que ça me met toujours de bonne humeur le matin d’enfiler une paire de chaussettes que j’ai tricotées moi-même, la laine a un effet bénéfique sur l’état de mes pieds à la fin de la journée. Je n’ai pas froid en hiver et, tant que les températures restent raisonnablement fraîches, je n’ai bizarrement pas trop chaud non plus et, même, je transpire beaucoup moins que dans des chaussettes classiques !

Les différents modèles que j’ai tricotés m’ont amenée à essayer plusieurs techniques, avec et sans gousset – je préfère sans, pas de mailles à relever – de la cheville vers les orteils ou des orteils vers la cheville. S’il est plus facile d’évaluer la longueur de la chaussette quand on la démarre par le haut, pour les basses ça fait beaucoup plus sens de commencer par les orteils. Ca permet aussi de plus jolies finitions pour le bout du pied, en tous cas j’y arrive mieux.

J’ai pu tester plusieurs techniques, l’avantage des chaussettes c’est que, même si le fil est fin, ça reste un petit ouvrage et on peut en profiter pour essayer de nouvelles techniques sans prendre trop de risques. C’est comme ça que j’ai essayé le jacquard mais aussi le montage et le rabattage tubulaire. J’ai aussi eu l’occasion de m’amuser avec plusieurs laines autorayantes, en alternant les couleurs…

Pour les débutants, je ne peux que vous encourager à tenter de tricoter des chaussettes ! Vous pouvez démarrer avec des laines un peu plus épaisses si vous le souhaitez, mais c’est vraiment un projet ludique et motivant, pas trop long à terminer.

J’ai même testé une laine de Regia qui permet d’avoir 2 chaussettes identiques avec une seule pelote. Je ne sais pas comment ils s’y prennent mais ça fonctionne, le fil est exactement pareil pour les deux côtés. Ce sont des laines « où il n’y a pas besoin de réfléchir » : on démarre par les côtes, quand ça change de couleur on continue ne jersey, quand le motif s’arrête, on fait le talon puis on continue jusqu’au bout du pied !

Je suis juste un peu déçue pour celles de Mister Nomé car j’ai suivi les standards de taille et comme il a de petits mollets, elles ne tiennent pas très bien, sont trop larges pour lui. Niveau longueur, pas de soucis puisque j’ai fait sur mesure. Ce n’est pas très grave car il les utilise le soir à la maison pour avoir chaud aux pieds mais j’enlèverai quelques mailles au départ si j’en refais.

La laine que j’ai utilisée pour les 2 paires de chaussettes basses est une très belle surprise, très douce et agréable tant à tricoter qu’à porter.

patron : yin and yang kitty ankle sock pour les chaussettes basses avec les chats, pas de patron pour les autres.

laines : Bergère de France Goomy 50 imprim prune pour les grises à rayures (aiguilles 2,5)
Regia Pairfect coloris Cinammon pour les miennes et Gentleman Colour pour Mister Nomé (aiguilles 2,5)
Sock yeah  de Coop Knits coloris danburite (gris) topaze (bleu) et sugilite (violet) pour les chaussettes basses (aiguilles 2)

taille : 37 pour les miennes, 40 pour celles de Mister Nomé

2 commentaires

    • Merci ^^ ! En fait, les chats, quand j’ai vu ce modèle je me suis dit « tiens ça va plaire à ma cousine » et quand j’ai terminé les siennes, j’en voulais pour moi !

Les commentaires sont fermés.