Cardigan Epistrophy


Tricot / mardi, février 23rd, 2021

Il m’aura fait attendre, celui-là ! Cela fait longtemps que j’avais flashé sur ce modèle du livre Yokes de Kate Davies Design mais entre le moment où l’on repère le modèle puis celui où l’on arrive enfin à le tricoter… Il se passe parfois tout une aventure !

J’avais envie de coloris précis et j’ai décidé de les commander chez Tôt le matin Yarns, une teinturière découverte chez Madlaine qui stocke quelques-uns de ses coloris. Elle teint également à la commande et c’est ce que  j’ai choisi de faire pour ce gilet. Evidemment, cela implique de bien anticiper ses besoins et de ne pas être trop pressé, mais aucun souci avec ça.

J’avais initialement choisi les coloris Sweet et Pumpink. Ils sont tous les deux magnifiques et vont très bien ensemble. Mais entre les photos/écrans qui peuvent déformer les couleurs et le côté aléatoire de la teinture à la main… Les deux coloris, qui semblaient contraster suffisamment à l’écran, ne donnaient finalement pas grand chose sur mon jacquard. J’ai donc défait mes premiers rangs de jacquard et mis le tricot en attente pour commander un autre coloris… le Glow. Celui-ci est parfait pour ce projet. J’ai donc un écheveau complet de mon autre coloris que je compte mixer avec les reste de ce projet pour… un châle, au hasard ?

Autre aventure, ce projet était pour moi la première occasion de tester la technique du « steek ». Elle consiste à tricoter un gilet en rond en laissant des mailles spéciales sur le milieu devant, qui seront destinées à être coupées par la suite. Autant dire que l’éventualité de couper dans un tricot que l’on a mis tant de temps à faire a de quoi effrayer et, même si je me suis lancée dans l’aventure, au moment de couper, je n’étais pas très rassurée. La créatrice propose un super tutoriel [en anglais] qui permet de réaliser l’opération de manière plus sereine… Ou presque.

le milieu renforcé, prêt à couper

Vous allez me dire, quel intérêt de s’embêter à tricoter en rond pour aller couper par la suite, surtout si cette étape est aussi effrayante ? Le jacquard, bien sûr ! Tricoter en jacquard est beaucoup plus simple à l’endroit qu’à l’envers car l’on voit à tout instant son travail et le résultat final, au lieu des fils de trames qui font des lignes à l’arrière.

Les étapes du steek, une fois le tricot terminé, consistent à renforcer chaque maille, de chaque côté de l’endroit où l’on va ouvrir, je l’ai fait selon le tutoriel au crochet, puis à couper entre ces deux renforts. Ils reste ensuite à faire les finitions pour cacher ces renforts et le tour est joué !

Au final, je suis très contente du résultat, comme c’est un fil un peu plus épais (DK), il tient bien chaud et le coloris en faux uni de Tôt le Matin rend vraiment bien. J’aime beaucoup le détail des côtes fantaisie en bas du gilet et des manches, qui change un peu des côtes classiques. La taille est très bien après blocage. Je suis un peu déçue des boutons que j’ai choisis, qui me paraissaient bien sur le coup mais font un peu trop « plastique » à mon goût, je pense que je finirai par les changer quand je trouverai mieux.

Patron : Epistrophy du livre Yokes de Kate Davies Design
Taille : 3
aiguilles : 3,5mm
Laine : Tôt DK, coloris Sweet et Glow

Je porte également un tee-shirt à col noué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *