Teinture solaire végétale et top Iris


Tricot / samedi, septembre 10th, 2022

Je me suis lancée au mois d’avril dans la teinture solaire. C’est une méthode qui permet de teindre soi-même de la laine (ou du tissu) grâce à des végétaux et des UV.
Les premiers essais que j’avais pu voir sur les réseaux étaient tous faits par des texanes ou des californiennes, je m’étais donc dit que ce n’était pas pour moi, car notre météo n’est pas aussi certaine en termes d’ensoleillement. Mais l’hiver dernier, j’ai vu qu’une finlandaise en faisait aussi. Et pour le coup, surtout en hiver, l’ensoleillement est bien moindre que chez moi.

les bocaux de teinture de gauche à droite : fleurs trouvées à l’orée des bois, peaux d’orange et rooibos

Après avoir lu sur le sujet, j’ai appris que c’étaient bien les UV qui agissaient sur la teinture, donc il y en a tout le temps – vous savez, ce fameux coup de soleil que vous avez pris alors qu’il ne faisait même pas beau !
Je me suis donc lancée dans la teinture. J’ai commencé avec ce que j’avais sous la main – j’ai quand même dû acheter de la laine à teindre – et j’ai fait trois bocaux : un avec des peaux d’oranges, un avec un vieux reste de rooibos et un avec des fleurs bleues et roses trouvées à l’orée des bois.

séchage après rinçage

Après trois mois à oublier le tout sur ma terrasse – enfin pas tant oublier que ça, c’est amusant d’observer les changements de couleur – j’ai ouvert, rincé, et me voilà avec trois beaux écheveaux de laine dans des dégradés de jaune. Même pour les fleurs bleues et roses. Je pense qu’en fait il faut regarder de quelle couleur ça fane…

les écheveaux finaux

Pour utiliser la laine rooibos, j’ai choisi un top de chez Along avec Anna. Le métrage indiqué était un petit peu plus important que ce que j’avais mais je me suis dit que, comme souvent avec cette créatrice j’utilise moins de laine qu’annoncé et j’ai de gros restes, cela allait fonctionner.

Le top est tricoté en dentelle, en cercle et en partant du bas avec un motif simple et facile à mémoriser. Il ne paie pas de mine au tricot mais après blocage, c’est vraiment joli.

Evidemment, cette fois-ci, le métrage que j’ai utilisé correspondait à ce qui était indiqué et je me suis retrouvée avec deux triangles supérieurs non tricotés et plus de fil… Heureusement, j’avais dans mon stock une laine à chaussette de grosseur équivalente et de couleur miraculeusement semblable. J’ai donc détricoté le bas du top pour récupérer ma laine teinte à la main, afin d’éviter une éventuelle démarcation sur les triangles, puis j’ai refait le point mousse inférieur avec ma laine à chaussettes, j’ai également fait les bretelles avec cette seconde laine.

J’adore le rendu, le haut est vraiment sympa et la couleur est top. A la lumière du jour, on voit un petit peu la démarcation de coloris, je pense que j’ai donc bien fait de réserver cette laine différente à des endroits où cela ne se remarque pas, car du coup on a l’impression que c’est le même fil partout.

Et bien sûr, comme teindre soi-même c’est rigolo, j’ai recommencé avec d’autres ingrédients pour tenter d’avoir des rouges et des verts, cette fois-ci.

Si la technique vous intéresse, voici deux articles [en anglais] qui peuvent vous aider à vous lancer. Easy solar dyeing, the beginners guide to solar dyeing.

Patron : Iris de Along avec Anna
Taille : 90
Modification : raccourci de 3 cm en bas dû au détricotage
Laine : sock mérinos à teindre trouvée chez laine et tricot, teinte avec du rooibos, et Sock Yeah coloris sphaigne de Coop knit trouvée chez Madlaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.