Sraid A’Chladaich… A vos souhaits ! (Bonnet à mailles glissées)

Je n’ai même pas cherché à prononcer le nom, je peux vous dire que c’est du Gaélique Ecossais et que le nom en anglais du bonnet est « Shore Street » mais c’était tellement plus drôle de mettre l’autre nom en titre !

Ce bonnet est un des nombreux modèles qui me faisaient de l’oeil dans le livre Inspired by Islay de Kate Davies. A vrai dire j’avais surtout flashé sur le pull construit de la même manière et dont la réalisation suivra, mais j’ai beaucoup moins de temps à consacrer à la couture et au tricot en ce moment et un petit projet « rapide » qui m’a tout de même pris près d’un mois était plus que bienvenu – et parfaitement de saison !

C’est un bonnet tricoté en rond avec une technique de mailles glissées que je ne connaissais pas du tout. Pour les personnes qui ont peur du jacquard, ça peut être un bon moyen d’aborder le travail avec plusieurs couleurs, même si cela nécessite aussi de savoir gérer sa tension, mais au moins on ne travaille pas les deux couleurs simultanément.

J’ai utilisé 3 pelotes de laine merinos superwash de chez Lang Yarns : une de chaque couleur et il ne me reste que du gris clair, j’ai tricoté aux aiguilles 3,5, me semble-t-il pour avoir un échantillon aux bonnes dimensions. Le modèle d’origine comporte 6 couleurs, ce qui peut être idéal pour utiliser des chutes. Pour ma part, je préférais jouer sur la rayure plutôt que sur le côté arc-en-ciel-carnaval. J’adore la couleur, mais pas quand il y en a trop de différentes en même temps.

même l’envers est joli

J’ai choisi de tricoter la taille 2 qui correspondait à mon tour de tête. Après blocage, le bonnet me va mais il a tendance à remonter car le point est très peu extensible, le blocage n’a pas eu beaucoup d’effet et la bande de côtes 2/2, elle l’est trop – j’ai pourtant bien fait attention de descendre d’une taille d’aiguilles pour la réaliser et de ne pas la bloquer. Je pense que je vais résoudre le problème en passant une ou deux rangées d’élastique fin dans la bande de côtes.

Mis à part ça, je l’adore. Les couleurs rendent exactement comme je l’imaginais et je suis fan du gros pompon. La technique était plaisante à réaliser et j’ai donc hâte de me lancer dans le projet de pull.

patron : Shore Street du livre Inspired by Islay de Kate Davies
laine : merino 120 superwash de chez Lang Yarns
taille : medium

Je porte aussi mon pull Skogafjall

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *