Riley ou la délocalisation du pull demi-saison

Ce pull est terminé depuis un moment mais avec la chaleur que nous avons eue ici, Mister Nomé ne l’a porté que pour l’essayer. Nous l’avons emporté lors de nos vacances en Finlande et avons profité d’une ballade autour du Jyväsjärvi – un lac de Jyväskylä dont le nom pourrait se traduire par « Jyväskylac » – pour faire nos photos. Je vous gratifie donc en même temps de quelques photos supplémentaires prises autour de ce joli lac. C’est très dépaysant car la nature est à la fois familière et différente des forêts de chez nous. Nous avons eu de la chance de passer plus ou moins entre les gouttes, il ne s’est mis à vraiment pleuvoir qu’à la fin de notre promenade.

En Finlande, nous avons adopté Antti le renne, un nouveau copain pour Gustave. Comme Mister Nomé est timide, Antti a gentiment proposé de cacher son visage sur les photos.  Je vous parlerai plus en détail des vacances dans un prochain article, histoire de vous faire voyager un peu aussi ! Mais pour aujourd’hui, parlons de Riley.

J’avais envie de faire un pull pour Mister Nomé. A ceux qui me diront que tricoter un pull par 36° est parfaitement absurde je répondrai que c’est pas en janvier quand on en a besoin qu’il faut s’y mettre. Nous avons regardé ensemble les modèles proposés sur le site de Drops. Mister Nomé n’aime pas trop – à mon grand désepoir – les modèles trop travaillés, avec des torsades et tout le tintouin. Nous avons pas mal ri en regardant les photos car autant j’ai une image assez moderne de la marque en consultant les modèles femme, autant les visuels des modèles hommes tombent très vite dans le cliché des années 80-90. Est-ce parce qu’il y a moins de choix et que les photos datent effectivement de cette époque ? C’est une question à creuser.

C’est dommage, qu’il ne veuille pas montrer sa tête, car Mister Nomé imitait le sourire de Harrison Ford.

Mister Nomé opte donc pour Riley, le côté texturé du corps me surprend presque mais il a bien vu, ça lui plaît. Dans la qualité de laine proposée, aucune couleur ne le bottait vraiment, je lui ai donc proposé, en plus c’était plus de saison, de lui tricoter en coton, un pull pour les soirées d’été, idéal pour notre prochain voyage en Finlande ! Il a choisi un joli gris perle en qualité “Muskat” de chez Drops aussi, qualité qu’il a pu observer à la maison puisque mon précédent projet était aussi tricoté dans ce fil.

Le pull est tricoté aux aiguilles circulaires, du bas vers le haut. Les aiguilles recommandées sont des 4mm et 3.5 pour les côtes mais mon échantillon était un peu grand – c’est marrant, en méthode “classique” j’avais tendance à tricoter trop serré et en méthode continentale je tricote un peu lâche –  donc j’ai opté pour des 3.5mm et 3 pour les côtes. Ce sens de tricot est un peu moins intuitif que du haut vers le bas mais il permet, j’ai l’impression, un peu plus de fantaisies : manches montées, encolure en “V”. Après l’arrêt pour les emmanchures, le dos et le devant sont terminés séparément.

Parlons-en de cette encolure. C’est très joli, mais c’est pénible, ces petits bouts de col rajoutés. Déjà c’est une plaie à tricoter, quand on a terminé les gros morceaux de se dire qu’on a encore ce bout de machin, généralement en côtes, à se farcir. En plus, la couture maille par mailles, c’est quand même sacrément lourdingue !

Eh bien avec Riley, c’est terminé, tout ça ! L’encolure est tricotée au point mousse directement en bout de rang. Le rendu est très joli et c’est quand même beaucoup plus simple !

Là, c’était Ryan Gosling.

Pour m’assurer que le tricot tient la route, je le fais essayer à Mister Nomé sans les manches. Et là, il me dit “mais euh, y’a des petits trous, là”. Parce que Monsieur a des yeux de Lynx et scrute le moindre détail de son futur pull. Je dois donc lui expliquer que oui, c’est un peu lâche là où j’ai fait mes raccords de pelote mais qu’une fois que j’aurai rentré tous les fils et bloqué le pull, ça sera tout beau tout régulier. Mister Nomé est soulagé.

Plus que les manches, une fois de plus un bonheur de tricoter en rond et de ne pas se farcir la couture des manches. Du coup, je n’ai eu que les coutures d’épaules et des manches aux emmanchures à faire, super rapide !

Inutile de vous dire que les aiguilles circulaires, après quelques hésitations, sont adoptées sans retenue.

Niveau point, c’est assez agréable à tricoter car le point fantaisie alterne un rang endroit et un rang avec un jeu d’endroit/envers, ce qui permet de se “reposer” un rang sur deux. Les manches sont en jersey, tout bête.

Mister Nomé est content, ça lui va et il trouve que « ça tient quand même bien chaud », donc il va probablement pouvoir le porter une bonne partie de l’année !

Patron : pull Riley de chez Drops
Laine : coton Muskat de chez Drops
Taille : S

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *