Histoire d’une étourderie et astuces pour le tricot

Je suis coincée dans mon tricot. C’est sans doute déjà arrivé à tout le monde, ce n’est pas très grave, juste frustrant. Pourquoi je suis coincée ? Pas de mailles qui ont sauté ou de difficultés insurmontables, non, j’ai juste oublié de calculer mon métrage !

Quand on suit un patron de tricot, généralement, une laine est recommandée et avec elle un nombre de pelotes. Il arrive que la qualité de laine conseillée ne convienne pas pour diverses raisons de matières, de coloris, ou même que vous ayez des pelotes en stocks récupérées je ne sais où et que vous ne soyez pas certain(e) d’avoir assez de fil… Dans ce cas, il faut faire attention à plusieurs choses.

Tout d’abord, vous assurer que la nouvelle qualité que vous choisissez est pour la même taille d’aiguilles et vous donnera un échantillon similaire. C’est toujours indiqué dans le descriptif de la pelote, soit par un dessin soit en texte. Ici, par exemple, cette laine me permet de tricoter un échantillon de 10 x 10 cm en 22 mailles sur 27 rangs. Il faudra donc trouver une laine qui me propose les mêmes caractéristiques (on n’est pas à 1 maille près, cela dit).

Ensuite, et c’est ce que j’ai complètement zappé cette fois, il faut calculer votre métrage. Par exemple, le patron m’indique qu’il me faut 7 pelotes de la qualité recommandée. Une pelote n’est pas conditionnée selon son métrage mais selon son poids, 50g pour les pelotes classiques du commerce. Il est toujours indiqué sur celle-ci la longueur approximative à laquelle cela correspond. Et bien entendu, selon la qualité de fil, cela peut varier énormément. Rassurez-vous, il s’agit d’un calcul basique. Reprenons notre exemple. Ma laine recommandée mesure environ 160 mètres par pelote. On m’indique qu’il en faut 7, l’ouvrage devrait donc consommer 1120 mètres de fil soit presque 3 pistes d’athlétisme, ça donne le tournis ! Le fil que je veux prendre, par contre, ne fait que 85 mètres. Je divise donc ma longueur totale par ce chiffre et j’obtiens 13,2. Les optimistes achèteront 13 pelotes, j’en prendrai 14, je trouve toujours quoi faire des restes.

Si comme moi, dans l’euphorie, vous avez oublié de faire ce calcul basique, et que vous devez racheter de la matière première, n’oubliez pas de demander le même bain de teinture. La couleur peut varier d’un bain à un autre et cela peut se voir sur le tricot terminé. Si vous n’avez pas le choix, essayez d’utiliser les pelotes d’un bain différent à un autre endroit, les manches par exemple.

Dans la série conseils pour débutants, n’oubliez pas de faire votre échantillon ! A plus forte raison si vous ne choisissez pas la qualité de laine préconisée. Oui, je sais, c’est chiant, oui on a envie de démarrer tout de suite, mais vous serez beaucoup plus embêté(e) si votre tricot est trop petit ou trop grand après des heures de travail que d’avoir passé 30 minutes à monter une vingtaines de mailles et à les tricoter sur 10cm, voire 5 si vraiment vous êtes en mode fait-chier-la-vie. N’oubliez pas de monter un peu plus que le nombre de mailles préconisées car les lisières sont généralement moins élastiques. Et si vous devez tirer à mort sur votre échantillon pour le faire rentrer dans les dimensions indiquées, vous tricotez probablement trop serré, prenez une taille d’aiguilles supérieure et… Refaites un échantillon. Oui. Je sais, c’est dur la vie mais c’est comme ça.

Enfin, puisqu’on parlait de mailles qui sautent, Gustave et moi vous présentons notre première vidéo dans laquelle on vous explique comment récupérer des mailles facilement. Admirez mes talents de ventriloque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *