Couverture patchwork de laines

A force de tricoter, je me retrouve toujours avec des fins de pelotes, voire même des pelotes en trop, qui s’accumulent joyeusement dans les placards. De temps en temps, il est bon de faire du vide, et rien de mieux pour ça qu’une bonne couverture en patchwork !

Comme c'était halloween il y a peu, je vous la joue en mode fantôme
Comme c’était Halloween il y a peu, je vous la joue en mode fantôme

L’idée est simple, maintenant quand il me reste du fil, je fais des carrés. Je prends des aiguilles n°4,5 et j’adapte l’épaisseur de mon fil (1 ou 2) suivant le rendu. C’est évidemment un travail de très longue haleine mais rien ne vous oblige à tout faire d’un coup. En général je fais une pelote par-ci par-là entre 2 projets. Forcément, au début c’est un peu contre-productif niveau vidage de placard, on a juste des carrés à la place des pelotes. Bon. Mais vient un moment où il y en a assez !

couverture-3J’aime les grandes couvertures sous lesquelles me lover devant la télé, celle-ci remplit très bien cette fonction. Elle est composée de 144 carrés tricotés selon 2 motifs différents répartis de manière égale. J’ai fait un peu comme ça me chantait et j’ai juste recompté le tout à la fin, ce qui a traumatisé Mister Nomé qui, lorsqu’il m’a aidé pour l’étape du « design de couverture » était affligé de ne pas savoir si une pièce avait sa jumelle. Mais c’est ça les aléas de la fin de pelote, c’est aussi ce qui fait toute sa beauté.

Car un des moments que je préfère, c’est quand tout est tricoté, qu’on se met à 4 pattes par terre et qu’on place les carrés comme on veut pour que ça fasse joli avec pour seule consigne d’alterner les 2 motifs. Mister Nomé a voulu faire quelque chose de symétrique, nous avons donc tenté l’exercice. Il y a quelques imperfections dues à des nombres impairs de carrés mais nous avons tout de même créé une symétrie centrale, si vous observez bien vous devriez la retrouver.

couverture-4Ensuite, j’ai tout cousu en couture invisible. Pour m’y retrouver et parce que j’ai de la place chez moi, je ramassais les carrés d’une ligne, les assemblais, remettais la ligne en place, etc. Ensuite j’ai assemblé ces lignes entre elles. Enfin j’ai fini par quelques rangs de mailles serrées au crochet puis un point fantaisie. A ne surtout pas faire en plein été car ça tient super chaud ! Sauf si vous ne tricotez que du coton extra-fin, j’imagine.

couverture-2

Pour les personnes intéressées, voici les points utilisés pour les carrés. Dans les 2 cas il faut monter 27 mailles (25 pour le motif + les bords pour les coutures).

carré n°1, le damier :

Rang 1 : 6 mailles endroit, 5 mailles envers, 5 mailles endroit, 5 mailles envers, 6 mailles endroit.
Rang 2 : 6 mailles envers, 5 mailles endroit, 5 mailles envers, 5 mailles endroit, 6 mailles envers
Rangs 3 et 5 : 
répéter le rang 1
Rangs 4 et 6 :
répéter le rang 2

Rangs 7,9 et 11: répéter le rang 2 (donc on inverse, pour créer le damier)
Rangs 8,10 et 12: répéter le rang 1

Répéter du rang 1 au rang 12, 3 fois au total, pour obtenir 36 rangs.

carré n°2, le motif qui n’a pas de nom cool :

Rang 1 : 16 mailles endroit, 11 mailles envers
Rang 2 : 11 malles endroit, 16 mailles envers
Répéter ces 2 rangs 9 fois en tout, on a 18 rangs.

Rang 19 : 16 mailles envers, 11 mailles endroit (on inverse !)
Rang 20 : 11 mailles envers, 16 mailles endroit.

Répéter ces 2 rangs 9 fois en tout, on a 36 rangs.

Voilà, maintenant vous savez quoi faire de vos bouts de laine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *