Col Célestite

Pour la première fois depuis le début de ce blog, j’avais quelque chose à vous présenter la semaine dernière mais un emploi du temps farfelu et le changement d’heure qui fait tomber la nuit improbablement tôt en ont voulu autrement. Ce col est né de la rencontre du très joli patron d’Emy knits et d’une pelote qui traînait dans mon stock.

Parlons d’abord du patron. C’est un col assez long pour bien cacher le cou, qui se tricote en rond avec un motif dentelle qui évolue au cours du tricot. S’il nécessite un minimum d’attention, je l’ai trouvé assez simple à tricoter, les explications sont limpides et je suis vraiment admirative du travail d’Emeline dont c’est le premier patron. Quand j’ai vu sa vidéo de présentation , je suis tout de suite tombée amoureuse de ce modèle – qu’elle vous propose gratuitement sur Ravelry – et je me suis dit qu’il fallait que je m’en fasse un. Ayant pas mal d’autres projets en cours, j’ai toutefois laissé ce projet dans un coin de ma tête pour plus tard.

Parlons ensuite du fil. C’est un mélange de coton et d’acrylique Plassard trouvé en allant chercher complètement autre chose – évidemment ! – chez Coccifil.  La laine est composée 4 fils à tricoter ensemble, le dégradé se fait par changement de couleur d’un des fils à la fois. Si le système est simple et efficace, il amène à se retrouver avec de petits noeuds régulièrement en cours de tricot, noeuds que je n’aime pas spécialement avoir à gérer quand je tricote de la dentelle. Avec ce fil était proposé un patron de châle, mais je ne suis pas vraiment réputée pour faire ce que l’on me propose avec le matériau que j’ai entre les mains. J’ai donc mis cette pelote de côté pour plus tard.

Si je ris souvent sur les photos, c’est parce que Mister Nomé fait des blagues et des grimaces pour me décrisper…

Et puis, un de ces matins suivant une nuit pendant laquelle j’ai probablement rêvé de tricot j’ai eu un flash : et si j’utilisais une laine dégradée pour ce col au motif dégradé ? J’ai donc démarré un échantillon. Comme je tricote assez lâche et que mon fil était un peu plus gros que ce qu’Emeline recommande, j’ai tricoté avec des aiguilles 2,5 pour obtenir le rendu que je voulais et les bonnes dimensions. Même si pour un accessoire ce n’est pas essentiel car vous rentrerez toujours votre tête dans le col, je vous conseille de bien réaliser votre échantillon car en fonction de votre fil et de votre manière de tricoter, vous pourriez être déçu du rendu, c’était le cas avec mon premier échantillon.

Ce qui est sympa avec ce modèle, c’est que du fait de sa construction, c’est aussi un modèle à concentration dégradée. Si au début il faut vraiment être très attentif à ce que l’on fait, ensuite le motif se simplifie et permet un tricot rapide et efficace devant une série télé, quand la première phase ne tolérait que la radio.

Je l’ai bloqué histoire de mettre en valeur la dentelle, mais compte tenu de sa composition, le fil n’a pratiquement pas bougé au lavage.

Je suis contente du rendu dégradé, je n’ai pas utilisé la totalité de ma pelote mais les couleurs me plaisent comme ça. Je vais peut-être m’en faire un plus chaud et plus passe-partout pour passer l’hiver, il faut que je trouve quelque chose d’assorti à mon futur manteau qu’il faut que je me mette à coudre…

patron : col Célestite d’Emy Knits
fil : mélange de coton et acrylique dégradé de chez Plassard (je n’ai pas gardé l’étiquette pour le coloris)
taille : unique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *