Châle Ramble

Pas encore tout à fait de saisons mais il est terminé depuis un bon moment et je ne vous avais pas encore présenté ce châle. Alors histoire d’alterner avec la couture, le voici.

Cela faisait longtemps que je lorgnais sur le châle Briochealicious d’Andrea Mowry, c’est donc très logiquement que j’ai choisi de tricoter le… Châle Ramble de la même créatrice. Pour tout vous dire, et même si c’est très relatif car je n’en ai jamais vu dans la vraie vie avec des vrais gens, le Briochealicious, je l’ai un peu trop vu sur les réseaux sociaux. Je l’aime toujours, je pense m’en faire un mais j’ai du mal à me détacher des modèles que je vois pour trouver mes coloris. Il est donc en attente dans un coin de ma tête.

Ce châle Ramble est un châle triangulaire asymétrique bicolore, tricoté au point mousse et en chevrons de brioche. J’ai utilisé de la laine Gueret de Fonty, une laine mérinos de belle qualité qui ne coûte pas un bras, très agréable à tricoter. Pour le point mousse j’ai utilisé des aiguilles taille 4 qui donnaient un joli rendu – je n’ai pas fait d’échantillon car pour un châle je n’ai pas besoin d’une largeur précise, je me contente donc d’un joli point. Pour le point brioche, je suis descendue d’une taille d’aiguilles car je trouvais le point trop lâche. Ce changement n’est pas précisé dans les indications et j’ai donc dû défaire mes quelques premiers rangs de brioche pour les reprendre une taille en dessous. Comme quoi, l’échantillon aurait pu me servir quand même à ça !

Le début monte très vite, déjà parce qu’il y a peu de rangs et ensuite parce qu’on fait tout à l’endroit, les rayures permettant de casser un peu la monotonie. Je n’ai pas respecté le patron pour la bordure car les histoires de faire un jeté à lâcher ensuite pour une bordure plus souple m’ont emmêlé les pinceaux et je n’aimais pas le rendu. J’ai préféré faire comme d’habitude à savoir glisser la dernière maille du rang pour ne la tricoter qu’une fois sur deux.

soyons honnêtes, il sera surtout porté comme ça

Ensuite, cela se complique, c’est aussi là que cela devient intéressant ! Le point demande beaucoup d’attention mais on finit quand même par en comprendre la logique. Sur ce genre de points, sur la dentelle aussi, j’ai toujours besoin de quelques rangs pour comprendre ce que je suis en train de faire. Au départ je suis les indications à la lettre et ensuite je prends un peu plus d’autonomie. C’est sans doute parce que j’ai moins l’habitude de ce genre de points car pour les torsades je sais très vite me détacher du patron.

Le châle a pris beaucoup d’ampleur au blocage, ce qui est parfait car au départ il me semblait un peu petit. Il tient bien chaud et j’ai hâte de pouvoir le porter !

patron : châle Ramble de Andrea Mowry
laine : gueret de Fonty coloris chantilly et groseille
Taille : unique

je porte aussi ma blouse Datura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *