Châle Espaliered

J’ai beau tricoter depuis longtemps et admirer ceux des copines depuis un bon moment, je n’avais jamais tricoté de châle. Je ne trouvais pas ça pratique, à part pour traîner à la maison et encore, sans lever les bras. Oui, sauf que, en fait, le châle, on peut aussi l’enrouler autour du cou, dis-donc ! Et là, ça devient une grosse écharpe comme je les adore !  Et puis, c’est tellement joli…Pour autant, je n’avais pas spécialement prévu de me tricoter un châle, c’était juste une vague idée qui flottait joyeusement dans ma tête quand Madlaine m’a envoyé un mail pour me prévenir qu’il y avait des kits à disposition pour réaliser le dernier châle de Nim Teasdale : Espaliered. Et je suis tombée en amour devant le modèle et les jolis assortiments de couleurs choisis par l’équipe de Madlaine.

Il n’y a pas que moi puisque, me décidant dans la journée, quand j’ai voulu commander mon kit, il manquait déjà une couleur ! Mais j’ai envoyé un mail pour me renseigner, ai obtenu une réponse rapide et l’équipe m’a prévenue quand les coloris que je souhaitais étaient à nouveau disponibles. Un service du tonnerre !

Le kit contient : les explications en français du châle Espaliered et 3 écheveaux de Cheeky Merino Joy de Rosy Green Wool.

Le châle est un modèle asymétrique, alternant point mousse et dentelle. C’est bienvenu car le point mousse permet de se « reposer » un peu, même si entre les rayures et les « barreaux » qui font tout le charme du châle, il faut quand même faire attention à ce que l’on fabrique. La dentelle, quant à elle, m’a demandé une bonne dose de concentration, il m’a fallu plusieurs motifs complets avant de bien intégrer la logique. Même après, j’ai quand même eu besoin de me référer aux explications pour cette partie.

Petit détail de construction, du côté où il n’y a pas les augmentations, la dernière maille, sur le rang envers, est juste glissée, ce qui fait qu’elle n’est tricotée qu’une fois sur deux. J’avais déjà entendu parler de cette méthode sans jamais la tester, elle est à présent adoptée pour mes prochains projets à plat, cela fait une finition beaucoup plus propre.

J’ai plus ou moins respecté les alternances de points et de couleurs recommandés : j’ai ajouté une répétition sur le premier motif dentelle pour équilibrer un peu les largeurs, ce qui m’a forcée à enlever une répétition sur la dentelle du coloris le plus sombre faute de fil.

J’ai terminé mon châle avec un petit reste de mon coloris le plus clair. Les deux autres, je n’ai même pas de quoi faire un rang. Ca ne m’a pas dérangée car le châle, après blocage, est suffisamment grand. La laine s’est bien détendue, elle est toute douce et c’est autant un régal à porter que ça a été un régal à tricoter.

Patron : châle Espaliered de Nim Teasdale
Laine : Cheeky Merino Joy de Rosy Green Wool, coloris Cornish Slate, Blackberry Sorbet et Feather, achetées en kit avec le patron du châle, chez Madlaine

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *