Cardigan Kildalton

C’est un des modèles du livre Inspired by Islay de la créatrice Kate Davies, livre qui va être ma plus grosse source d’inspiration des mois à venir puisqu’une bonne partie des modèles est en projet dans ma tête.

Chaque modèle du livre est disponible sur Ravelry, mais puisque qu’une bonne partie d’entre eux m’intéressait, j’ai choisi d’acheter la version papier. Je ne suis pas déçue car le livre contient aussi des articles sur la faune, la flore et l’artisanat de cette île au large de l’Ecosse.

J’ai commencé par celui-ci car j’avais une laine donnée par Mamie idéale pour réaliser un tel projet. J’ai préparé un échantillon pour m’aider à choisir ma taille d’aiguilles et la taille tout court. La créatrice conseille, si l’on tricote les torsades assez serrées, de monter d’une demi-taille juste pour ces panneaux et de tricoter le reste, y compris le jersey envers intermédiaire, dans la taille habituelle. C’était mon cas et j’ai donc suivi ce conseil ce qui m’a permis d’obtenir un ouvrage beaucoup plus régulier. J’ai donc fait le jersey en 3 et les panneaux de point irlandais en 3.5. J’avais peu que ce soit un peu casse tête mais avec des aiguilles circulaires cela ne m’a pas posé de problème, chaque portion est sur son câble et l’on passe de l’une à l’autre aisément.

Au niveau de la taille, j’étais entre la 2 et la 3. Puisque je porte ce genre de vêtements par dessus une ou plusieurs couches, j’ai opté sans hésiter pour la taille 3 et cela me convient très bien.

C’est un ouvrage très agréable à tricoter car il n’y a aucune couture. Les explications – en anglais – sont très claires et je n’ai à aucun moment eu de doute sur ce que j’avais à faire. La pièce principale se fait du bas vers le haut d’un seul morceau, on termine le dos et les deux pans de devant séparément. Ensuite on relève les mailles pour les manches puis pour la bande d’encolure. C’est toujours un peu casse-tête de relever plusieurs centaines de mailles mais le rendu final est tellement plus propre que lorsque l’on tricote un autre morceau à coudre ensuite !

Niveau techniques, j’ai choisi de faire un montage et un rabattage élastiques, l’assemblage des épaules m’a permis de découvrir le rabattage à trois aiguilles qui est finalement assez simple et puisque je n’avais jamais plus de 4 mailles à croiser, je me suis passée d’aiguille auxiliaire, ce qui simplifie grandement les manipulations. Je n’avais jamais tricoté de torsades sans troisième aiguille, finalement cela se passe très bien. Pour de gros croisements de plus de 6 mailles je ne sais pas si cela n’est pas trop contraignant pour les aiguilles et si le risque de perdre des mailles n’est pas trop gros : à tester.

J’ai bloqué mon ouvrage à plat, sans épingler car il m’allait bien avant. Cela a donné un peu trop de souplesse à la bande d’encolure qui s’en trouve un peu lâche. Du coup je l’ai rabattue et cela va mieux mais elle n’est pas faite pour cela et ne tient pas bien si je boutonne jusqu’en haut. Je vais voir comment remédier à ça, au pire ce n’est pas bien grave car je ferme rarement mes vestes et gilets.

Je ne sais pas de quoi est composée la fibre que j’ai utilisée, à son comportement et à l’odeur lors du bain je suis certaine qu’il y a une majorité de laine mais je ne sais pas si c’est pure laine. En tous cas le point est bien mis en valeur mais elle gratte un peu. Ce n’est pas très grave car, comme je l’ai déjà dit, je porterai presque toujours quelque chose en-dessous.

Enfin parlons du choix des boutons. Vous connaissez ma passion pour les beaux boutons. J’ai trouvés ceux-ci chez Coccifil, comme d’habitude si j’ose dire. J’adore le motif de l’arbre qui rappelle un peu les entrelacements du point, le tour dans une couleur assez naturelle qui va très bien avec la laine. Ils ne sont pas exactement identiques, ce qui ajoute une certaine authenticité.

Je suis très contente de mon nouveau cardigan, parfait pour les matins frais et ensoleillés que nous avons en ce moment !

patron : Cardigan Kildalton du livre Inspired by Islay de Kate Davies
laine : donnée par Mamie, boutons de chez Coccifil
taille : 3
aiguilles : 3 – 3,5.

Je porte aussi mon pantalon Lander.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *