Bermuda pour Monsieur

J’ai reçu ma craftine box du mois d’avril et je dois bien avouer que, comme d’autres abonnées d’ailleurs, le contenu n’était pas à la hauteur de mes espérances. Le tissu à carreaux ne m’inspire pas grand chose d’autre que des mouchoirs et la gabardine beige est sympa mais d’une part même si ce n’est pas la même matière, on a déjà eu de la gabardine beige l’an dernier et d’autre part c’est une couleur qui ne va vraiment pas à tout le monde, et surtout pas à moi et ma peau claire, tendance translucide. Le tissu était d’une belle qualité et j’ai joué avec l’idée de me faire quelque chose dedans quand même avant de repenser à mon bouquin “couture casual wear homme” et d’aller voir Mister Nomé en lui disant “Eh, tu veux pas un bermuda ?”.

Pour en revenir à ma box couture, si c’est la première fois que j’étais vraiment déçue des tissus que j’ai reçus, je dois avouer – et si vous suivez mes aventures vous le savez déjà – que je suis souvent un peu mitigée quand au contenu. Avant que je ne m’abonne, je trouvais les box sympa, sinon je ne me serais pas lancée là-dedans. Avant, il n’y avait pas de patron dans la boîte. Je ne vais pas dire que c’est une mauvaise chose, certaines y trouvent leur compte même si je dois avouer que de mon côté, je me suis surtout abonnée pour avoir des tissus que je n’aurais pas choisis moi-même mais qui peuvent me plaire et pour le côté surprise. Résultat des courses après 10 box, soit 1 en et demi d’abonnement :

  • octobre 2016 : une jupe et une casquette
  • décembre 2016 : une blouse que je ne porte finalement jamais car les tissus ne m’emballent pas
  • février 2017 : une jupe “toile” car le tissu ne m’emballait pas, jamais remise. Une chemise avec le tissu secondaire
  • avril 2017 : une chemise pour Mister Nomé, car la couleur ne me plaisait pas, 2ème tissu non cousu
  • juin 2017 : une blouse avec un des tissus, l’autre ne me plaisait pas et a servi à faire un sac avec ma nièce
  • août 2017 : une veste, vraiment emballée par cette box
  • octobre 2017 : une robe
  • décembre 2017 : non cousue, voyez comme ça m’inspire.
  • février 2017 : un cardigan avec le tissu secondaire et un sweat ondée pour ma cousine qui elle, aimait le bleu canard.
  • avril 2017 : un bermuda pour Mister Nomé et le 2ème tissu me laisse perplexe.

Tout ça pour vous dire que si j’ai toujours essayé d’utiliser ce que je recevais d’une manière ou d’une autre, car je n’aime pas gâcher, vous pouvez constater par vous-même que le bilan est plus que mitigé. Je me suis retrouvée plusieurs fois à préférer le tissu “secondaire”. Malheureusement, comme c’est toujours plus ou moins calculé pour le patron fourni dans la box, on a du mal à s’en servir pour coudre une pièce entière. Bref, l’expérience était sympa mais ne me convient finalement pas, j’ai donc stoppé mon abonnement.

Voilà pour la parenthèse box. Le bermuda, donc. Mister Nomé, même s’il a un peu grossi et en est très fier car on ne voit plus ses os, ne rentre toujours pas dans le tableau des tailles de mon livre. Comme je m’étais fait avoir quand je lui avais fait son premier pantalon de pyjama, je n’ai pas reproduit la même erreur et ai décidé de lui coudre la plus petite taille sans chercher à rétrécir le tout. Je me suis dit qu’il serait toujours temps de s’en occuper après, si c’était trop grand.

Pour l’anecdote, j’ai utilisé pour les fonds de poches des restes du tissu que j’avais pris pour faire une parure de lit. J’en avais un beaucoup plus original – et joli à mon goût – en tête mais n’en avais pas assez. Finalement ça tombe très bien puisque quand Mister Nomé a découvert ses poches, il trouvait ça sympa, il s’est extasié sur la couleur !

J’ai trouvé l’ordre de montage un peu bizarre puisqu’une fois les jambes préparées avec leurs poches, on passe directement à l’entrejambe et au montage de la braguette, chose que j’ai l’habitude de faire après. D’un autre côté, cela permet de tout faire bien à plat sans risquer de piquer des épaisseurs de tissu qui n’ont rien à faire là. En plus, ça m’a permis de bâtir ensuite les coutures des jambes et de faire essayer à Mister Nomé un bermuda qui avait déjà une braguette. Comme je m’y attendais, cette taille lui convenait et je n’ai pas modifié la largeur des jambes ou des hanches.

Le montage de la ceinture s’est bien passé ! Je pense que vous pouvez déboucher le champagne : c’est la première fois que je peux dire ça ! Elle n’est pas encore parfaite et j’aurais dû entoiler la bande car, même si ma gabardine était assez épaisse et raide, je la trouve un peu souple. Mais ça s’est bien passé. Pour celles qui comme moi redoutent toujours ce moment, voici comment j’ai procédé. Tout d’abord, j’ai coupé ma ceinture trop longue pour être sûre de ne pas me retrouver avec quelque chose de trop court à la dernière minute. Ensuite j’ai préparé la pièce en marquant au fer les plis des marges de couture et le pli central. J’ai fait attention pour ma première piqûre de bien suivre le pli que j’avais marqué et le reste a roulé tout seul !

A l’essayage final, le pantalon était un peu large au niveau de la ceinture – Mister Nomé n’a pas de ventre pour remplir tout ça – mais en décalant le bouton ça a permis de compenser. C’est la seule modification que j’ai faite, sauf si vous considérez que remplacer les pressions des poches latérales par de vrais boutons est une modification.

Mister Nomé a l’air content, il ne l’a pas encore beaucoup porté car à peine je l’avais terminé qu’il s’est mis à pleuvoir, et son sang latin l’incite à ne sortir ses mollets que lors des grosses chaleurs. J’ai quand même réussi à le convaincre pour les photos. Au passage, le tee-shirt est fait maison aussi, je vous en parlerai une prochaine fois.

patron : bermuda, couture casual wear homme de Christelle Beneytout
tissu : craftine box
taille : 36